Mission Porto-Novo !

Des objectifs ambitieux

Ils, elles sont infographistes, scénaristes, réalisateur.ice.s, monteur.se.s vidéos et illustrateur.ice.s numériques. Ce 29 novembre 2017, Auriane, Claire, Gaylord, Fil et Jérémy, tous les cinq collaborateur.ice.s de l’association Incite, s’envoleront pour Porto-Novo au Bénin, dans le cadre du projet de développement « Ouadada multimédia». Leur mission consiste à lancer les activités du nouvel espace multimédia dédié à la formation et à la création artistique installé au 1er étage du centre culturel associatif Ouadada.

Avec Hyppolite

Un programme dense

Au programme de leur séjour de 23 jours : la couverture vidéo de la troisième édition du festival-atelier d’art « Eclosions urbaines », la création de divers films de promotion des artistes locaux, la réalisation d’un catalogue mettant en lumière les artistes plasticiens du territoire et la valorisation, en images, de plusieurs circuits de tourisme responsable à Porto-Novo et dans ses environs. Ils/elles travailleront pour cela en étroite collaboration avec une dizaine d’artistes porto-noviens, également investis dans le projet.

Une préparation active

A moins de deux mois de leur départ, on se concentre sur trois étapes essentielles de préparation :

  • Sur les aspects techniques, le groupe est actuellement à pied d’œuvre pour le maquettage des supports à produire, la répartition précises des tâches de chacun, la commande du matériel informatique auprès de notre partenaire fournisseur béninois Equipement & Maintenance ou encore la préparation des logiciels et des mises à jour nécessaires pour la bonne marche du projet ;
  • Pour faciliter l’immersion de l’équipe dans un contexte nouveau, des séances de formation à l’interculturalité et à la solidarité internationale sont menées par l’association La Case. Au menu : de nombreux échanges, à travers des outils à la fois pédagogiques et ludiques, sur les questions d’identités culturelles, de communication en contexte interculturel et des conseils pour aller véritablement à la rencontre de l’« autre », au-delà des stéréotypes et des idées reçues ;
  • Enfin, restent les étapes administratives et sanitaires incontournables : renouvellement des passeports, vaccinations obligatoires et obtention du Visa pour le Bénin.

« Ouadada multimédia », les participants en parlent

« Apprendre à connaître les coutumes, les croyances et l’histoire du Bénin est quelque chose de vraiment excitant. Je suis convaincu qu’échanger avec la civilisation Béninoise ne pourra que m’enrichir sur le plan personnel. […] Je serais donc très heureux de pouvoir participer à cette aventure, qui sera, je l’espère, un enrichissement réciproque, culturel et humain. Si le projet m’a autant charmé, c’est parce que j’aurais l’opportunité d’apporter mon aide sur le plan artistique. En effet, il me sera donné la possibilité de rencontrer plusieurs artistes locaux, talentueux, n’ayant pas la chance d’assurer une bonne promotion de leurs œuvres. Etant moi-même scénariste et réalisateur, mon objectif sera de réaliser pour eux des vidéos promotionnelles, originales et de qualité, afin que leur travail soit valorisé ». Jérémy

« Ce projet est une aventure incroyable qui ne se présente que très rarement et je pense qu’une expérience telle que celle-ci, pourrait beaucoup m’apporter ». Gaylord

« Le projet multimédia d’Incite et Ouadada à Porto-Novo interpelle ma curiosité et ma créativité. Faire partie de cette collaboration est une véritable opportunité de participer au développement des activités culturelles et artistiques du Bénin ; ainsi que de transmettre mes connaissances et ma passion pour l’art et le multimédia. En plus d’être un beau projet associatif, il me permettra d’exercer et approfondir mes compétences sur différents outils numériques.  Enfin, être en contact avec différentes cultures enrichit une ouverture d’esprit et un savoir inestimable, qui sont non seulement précieux pour moi mais aussi nécessaires pour avancer et se distinguer dans mon domaine ». Auriane

« Le projet Porto-Novo, avec son objectif de centre multimédia ouvert aux artistes locaux, doit être porté aux yeux et aux oreilles du plus grand nombre. Les images sont un outil indispensable pour cela et j’aimerais y contribuer en filmant toutes les étapes du projet durant les trois semaines sur place pour en faire un film racontant l’aventure. Je suis aussi très intéressée par le fait de transmettre mes compétences techniques de prises de vue et de montage aux personnes sur place si elles en expriment le désir. D’autre part, j’espère pouvoir apporter mes connaissances en communication web. Enfin, je crois profondément à la stimulation par l’échange et les rencontres et j’ose espérer que nous pourrons chercher ensemble à travers nos discussions avec les artistes participants des idées et des solutions pour aller encore plus loin dans leur envie et besoin de se faire connaître ». Claire

 

Ce projet se réalise grâce au soutien de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, du Ministère de la Ville, de la jeunesse et des sports et du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

 

Elise

Laisser un commentaire